La stratégie de la colocation

La stratégie de colocation est très à la mode en ce moment parmi les investisseurs immobiliers, et pour cause, les rentabilités affichées de ces projets sont souvent très élevées.

Stratégie colocation : Acheter une maison et en faire une colocation

Prenons un exemple très simple. Dans la ville où j’habite, une maison de 80m² se vend 160 000€. Cette maison possède 4 chambres de 12m² environ. Une maison de ce type se loue environ 800€ à une famille. Pour faire très simple disons que les 160 000 € comprennent tous les frais annexes (notaire…). La rentabilité de ce projet est donc de 800 € / 160 000 € = 5%

Utilisons la stratégie de la colocation, c’est à dire en louant à la chambre. Chaque chambre peut se louer facilement 350 €. On arrive donc à un loyer mensuel totale pour la maison de 4 x 350 € = 1 400 €, ce qui représente une augmentation du loyer de 75% par rapport un location simple classique. La rentabilité passe donc de 5% à plus de 10%.

Avec cette simple stratégie, on a doublé la rentabilité du projet. Quand on vous dit que la bonne affaire ne se trouve pas, elle se créer…

C’est d’ailleurs la stratégie que ma partenaire Aurélie a mis en place, et je peux vous dire qu’elle cartonne. Tu peux cliquer ici si tu veux rejoindre et appliquer sa stratégie.

Optimiser sa colocation

Tu as encore de multiples leviers pour augmenter la rentabilité d’un tel investissement. En effet, si tu veux te démarquer et créer l’effet waouh, tu dois vraiment investir sur le « home staging » de ta colocation. Si, grâce à la décoration, tu obtiens l’effet waouh de part les photos de l’annonce et lors des visites, tu loueras plus vite et surtout, tu pourras louer un peu plus cher.

Parlons-en de l’annonce… L’annonce est la première chose à laquelle vont être confrontés tes potentiels futurs locataires. Tu ne dois surtout pas négliger cette étape. Si tu n’est pas un pro de la photo, je te conseille vivement de faire appel à un photographe professionnel. Cela fera la différence sur ton annonce.

Colocation = pas de locataires l’été ?

Il est vrai que si tu fais de la colocation, tes locataires seront plutôt des étudiants ou des jeunes actifs. Tu risques donc d’avoir un turn-over durant l’été et te retrouver avec un bien vide… Et bien pas forcément ! Si tu as réussi à créer l’effet coup de cœur, tes colocataires voudront retrouver leur chambre à la rentrée et seront prêts à te payer les mois d’été pour conserver leur chambre.

Si jamais tes colocataires partent, tu as la solution de mettre ton bien en location courte durée. Cette méthode te permettra de combler la période creuse et même d’améliorer encore ta rentabilité en louant tes chambres à la nuit.

A toi de jouer maintenant !

Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posts récents
Commentaires récents